Nos engagements

you have the power to change the world

Chez She cares, tout est pensé pour vous aider à comprendre que ce que vous consommez chaque jour à un impact (soit positif, soit négatif) sur vous et sur ce qu'il y a autour de vous. Vous êtes des Superwomen, vous pouvez décider de qui vous voulez être et quel impact pour voulez avoir. She is you.

Le maître-mot dans la famille She cares c'est la "bienveillance". On choisit donc de se faire plaisir et de prendre soin de soi, tout en ayant un impact positif. C'est pour cela que nous collaborons chaque saison uniquement avec des marques éthiques et engagées sélectionnées selon trois critères stricts : les conditions de travail des salariés, le respect de l’environnement et la protection animale. Nous faisons également notre maximum pour choisir des marques françaises et des produits Made in France.

 

La liste des ingrédients que vous ne trouverez pas dans vox box

En terme de cosmétiques et de maquillage, notre sélection est rigoureuse. Nous avons une liste d'ingrédients que vous ne trouverez pas dans les produits inclus dans la box -  pour des questions de précaution et santé, mais aussi environnementales. De belles marques proposent des produits sains et naturels, alors autant vous les faire découvrir.

Les parabènes sont des conservateurs antimicrobien d’origine synthétique (ils inhibent le développement des micro-organismes comme les bactéries, levures, moisissures...). 

Depuis 2004, ils sont remis en cause car suspectés d'être des perturbateurs endocriniens (substance qui agit comme une hormone et induit ainsi des effets néfastes dans l'organisme, notamment comme favoriser le cancer du sein chez la femme). 

Par principe de précaution, vous ne trouverez donc pas de parabènes dans vos box. 

Dimethicone, Cyclopentasiloxane, Cyclohexasiloxane, Dimethiconol, Polysilicone-11, et tous les ingrédients qui finissent en "-thicone", "-thiconol",
"-silane" et "-siloxane". 

Les silicones sont obtenus de manière synthétique à partir de silicium, un composé minéral issu de la silice (le constituant principal du sable).

Les silicones sont utilisés et appréciés pour leur toucher doux et velouté. En maquillage, ce sont eux qui floutent les imperfections et donnent cet effet blur.

Pourtant, les silicones sont semi-occlusives pour la peau et la fibre capillaire, et surtout ils ne sont pas (ou peu) biodégradables.

C’est pour cela que nous avons banni les silicones de nos box. Il existe des alternatives naturelles qui prodiguent les mêmes résultats comme le Coconut Alkane (dérivé de la Noix de Coco), le Undecane ou encore le Tridecane (dérivés de l’Huile de Ricin).

Le MIT et le MCIT sont tout comme les parabènes des conservateurs d'origine synthétique. Ils sont souvent utilisés en association, et ils permettent de protéger les formules contre les bactéries, les levures et les moisissures.

Ils font partie des substances les plus fréquemment mises en cause par les études scientifiques, notamment en raison de nombreuses réactions de type allergique et de dermatites de contact. 

La MCIT est interdite en usage seul. Elle est uniquement autorisée en association avec la MIT. 

Dans tous les cas, She cares on ne préfère pas en entendre parler ! 

On entend par là : Paraffinum Liquidum, Cera Microcristallina, Petrolatum, Paraffin, Ozokerite. 

Ces huiles et cires sont issues de la distillation du pétrole après purification de matières fossiles comme le gaz, l'essence ou le fuel. 

Ces huiles sont des éléments étrangers à la peau. D'après certaines études scientifiques, elles induiraient, aggraveraient ou même prolongeraient l'acné et les points noirs.

En plus de cela, elles ont un caractère non durable : épuisement des ressources naturelles et non biodégradables. 

Ciao les huiles et cires minérales !

Ces sulfates sont des tensioactifs. Ce sont eux qui sont à l'origine de la formation et de la stabilisation des émulsions (par exemple les produits moussants) et permettent de créer de belles mousses blanches et denses. 

D'après certaines études scientifiques, à forte doses ils seraient desséchants et irritants pour la peau et le cuir chevelu. 

Très controversés, nous éviterons ces 3 sulfates. 

Tout comme les sulfates, ce sont des tensioactifs (ils aident à épaissir la texture d’un produit et ont des propriétés hydratantes).

Ils sont fabriquées à partir de l'oxyde d'éthylène, un gaz très réactif, extrêmement toxique, cancérigène et mutagène. C'est donc surtout ce mode de fabrication et les dangers afférents qui en font des ingrédients controversés

Aluminium Chlorohydrate, Aluminum Zirconium Tetrachlorohydrex GLY et Aluminum Sesquichlorohydrate.

Les sels d’aluminium sont utilisés en cosmétique dans les produits anti-transpirants.

D'après certaines études scientifiques, l'aluminium présenterait un potentiel neurotoxique. Il pourrait aussi jouer un rôle dans la neuropathologie de la maladie d'Alzheimer. 

D'autres études suggéreraient aussi que l'utilisation à long terme de produits cosmétiques à base d'aluminium appliqués localement près des siens, pourrait être un facteur de risque dans le cancer du sein. 

Il n'existe cependant aucun substitut aux anti-transpirants à ce jour. La pierre d'alun présente le même mode d'action que les sels d'aluminium industriels. 

DMDM Hydantoin, Imidazolidinyl Urea, Diazolidinyl Urea, Bronopol (2-Bromo-2-Nitropropane-1,3-Diol).

Conservateur antimicrobien (inhibe le développement des micro-organismes) qui libère de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde (formol). C'est ce que l'on appelle un libérateur de formol.

Or, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classe le formaldéhyde parmi les agents cancérigènes connus. 

Parallèlement, d'après certaines études scientifiques, les libérateurs de formol pourraient irriter la peau ou être des éléments déclencheurs d'allergies.  

Le BHT et BHA sont deux puissants antioxydants.

Ces deux ingrédients sont suspectés d'être des perturbateurs endocriniens par une partie de la communauté scientifique. 

Le BHA est classé par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) parmi les cancérigènes possibles.

Donc dans le doute, on ne sélectionne pas de produits qui en contiennent. 

Ce sont des ingrédients de synthèse chimique utilisés comme conservateurs antimicrobien (inhibe le développement de micro-organismes comme les bactéries) à large spectre et comme agent déodorant. 

Ils sont soupçonnés par certaines études scientifiques de rendre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Ils sont aussi suspectés d'interagir avec le système hormonal et de favoriser les cancers du sein comme un perturbateur endocrinien. 

Pas de Triclosan et Triclocarban ici !

Triethanolamine, Cocamide MEA; Cocamide DEA, Ethanolamine, TEA-lauryl Sulfate. 

Ce sont des composés chimiques ayant de nombreuses utilisations en cosmétique : agent tampon qui permet d'ajuster le pH des soins pour le rapprocher de celui de la peau, agent de chélation (qui "capte et retient" les ions positifs comme le calcaire, le calcium ou le magnésium, ils permettent de bien faire mousser les soins lavants) et agent de neutralisation des carbomères (ce sont des polymères dispersibles dans l'eau auxquels il est nécessaire d'apporter un agent basique pour obtenir un gel et donc épaissir la formule).

Ces substances seraient des allergènes reconnus, des cancérigènes suspectés et des polluants. 

(Tout ingrédient marqué [NANO])

Un nanomatériau est par définition un élément mesurant entre 1 et 100 nanomètres (soit 0,000000001 mètre).

En cosmétique, la Réglementation est très stricte et tout ingrédient sous forme nanométrique doit être accompagnée de la mention [NANO] sur la liste d’ingrédients.

En 2014, le rapport de l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire alimentation, environnement, travail), pointe la capacité des nanomatériaux à passer les barrières physiologiques et la toxicité de certains d'entre eux. 

Par précaution, nous préférons ne pas mettre de nanomatériaux dans nos box.